Physiologie des muscles de base : modèle de tir
Loading

Module 1: Physiologie des muscles de base

Notes d'étude
Study Reminders
Support
Text Version

Physiologie des muscles de base : modèle de tir

Set your study reminders

We will email you at these times to remind you to study.
  • Monday

    -

    7am

    +

    Tuesday

    -

    7am

    +

    Wednesday

    -

    7am

    +

    Thursday

    -

    7am

    +

    Friday

    -

    7am

    +

    Saturday

    -

    7am

    +

    Sunday

    -

    7am

    +

XSIQ * éducation physique - la physiologie du muscle de base: modèle tir motif Firing Voir la vidéo d'un service au tennis: le motif de tir musculaire change à mesure que l'intensité des changements d'action. Si nous concernent tir motif à l'exercice d'intensité, nous voyons cette tendance. A des intensités d'exercice faibles, comme la marche ou la course lente, fibres à contraction lente sont sélectivement utilisés parce qu'ils ont le seuil le plus bas pour le recrutement. Si nous augmentons soudainement le rythme d'un sprint, les unités rapides plus grandes seront recrutés. En général, comme l'intensité de l'exercice augmente dans tout muscle, la contribution des fibres rapides augmentera. Pour le muscle, l'intensité se traduit par force par la contraction et de la contraction de fréquence par minute. Le recrutement de l'unité de moteur est régulée par la force nécessaire. Dans le muscle sans fatigue, un nombre suffisant d'unités motrices sera recruté pour fournir la force désirée. Dans un premier temps, la force souhaitée peut être réalisé avec peu ou pas d'implication d'unités motrices rapides. Cependant, les unités que lents deviennent fatigués et ne parviennent pas à produire une force, unités rapides seront recrutés comme le cerveau tente de maintenir la production de force souhaitée par le recrutement de plusieurs unités motrices. Par conséquent, la même production de force dans les muscles fatigués, il faudra un plus grand nombre d'unités motrices. Ce recrutement supplémentaire apporte rapides, unités motrices fatigables. En conséquence, la fatigue sera accéléré vers la fin de périodes longues ou plus sévères, en raison de l'augmentation de lactate produite par la fin du recrutement des unités rapides. Groupes sportifs spécifiques peuvent différer dans le contrôle des unités motrices. Les meilleurs athlètes dans les sports explosifs comme l'haltérophilie ou le saut en hauteur semblent avoir la capacité de recruter presque tous leurs unités motrices de façon simultanée ou synchrone. Par contre, le motif de mise à feu des athlètes d'endurance devient plus asynchrone. Au cours de contractions continues, certaines unités tirent alors que d'autres se rétablissent, fournissant une période de récupération intégré. Gains initiaux dans la force associée à un programme de musculation sont dus à une amélioration du recrutement, pas l'hypertrophie musculaire (augmentation de la taille). Précédent | Suivant

Notification
You have received a new notification
Click here to view them all