Loading
Notes d'étude
Study Reminders
Support
Text Version

Exemples de la théorie du potentiel mixte

Set your study reminders

We will email you at these times to remind you to study.
  • Monday

    -

    7am

    +

    Tuesday

    -

    7am

    +

    Wednesday

    -

    7am

    +

    Thursday

    -

    7am

    +

    Friday

    -

    7am

    +

    Saturday

    -

    7am

    +

    Sunday

    -

    7am

    +

Donc, nous sommes arrivés à la conférence de clôture de ce cours particulier qui est CorrosionI; aujourd'hui, nous avons une conférence 41. Et jusqu'à maintenant ce que nous avons fait un dernier cours de conférences, nous avons essayé de comprendre les événements de corrosion des métaux en tenant compte de la théorie des potentiels mixtes. Et nous avons pris trois exemples, aujourd'hui nous avons deux autres exemples et nous terminerons notre session et le reste de thisthere sera plus sur cette corrosion qui sera couverte par corrosion II plus tard. Maintenant, en venant à cette conférence 41, nous poursuivrons notre discussion sur les études de cas et nous allons comprendre l'événement de corrosion avec l'utilisation de. Donc, ce que nous avons fait avant, nous avons une des études de cas qu'un noblemetal est couplé galvaniquement à un métal actif. Et nous avons vu que c'est à cause de la nature de ce matériau couplé galvanique que le taux de corrosion de la corro [ sion ]-activecomposant augmente. Et si la zone du noble métal augmente sans augmenter la surface du composant actif, le taux de corrosion augmente encore à cause de cette enhancementin la surface cathodique par rapport à la zone anodique. Donc, maintenant dans cette étude de cas, les études de cas 1 étude de cas 1 aujourd'hui l'étude de cas plutôt Idirait une étude de cas IV ici nous essaierons de voir l'événement de corrosion lorsque deux activecomaires sont couplés. Et quand ils sont couplés, l'un des composants va béchecathode et un autre composant va devenir anode, puis la composante anodique va corroder la composante cathodique après avoir rejoint ces deux métaux actifs, la partie cathodique sera protégée à cause de cette amélioration de la corrosion de la partie anodique. Maintenant, disons ce que je suis en pointe, disons que le fer et le zinc sont à la fois bothcorrode en solution Hcl ou plutôt ils se corrode fortement lorsqu'ils ne sont pas réunis. Bloc de zinc. Les deux métaux corrode comme pour l'explication donnée par référence à la théorie du potentiel de mélange ifI essayer de dessiner un diagramme Evans pour les deux métaux dans Hcl, aura la nature de l'intrigue sera comme ceci. Je suis juste en train de dessiner l'un après l'autre et le thisis lo [ g ]-l'un en dessous d'un autre. Donc, log i this is also log i this is E this is E volt voltlet say this is E 0, hydrogen equal to 0 and let say this is E 0 zinc plus plus zinc whichis equal to 0.76 volt. Ceci est dans le cas du zinc et disons ceci ispour E 0 H plus H 2 égal à 0 en cas de fer et ici il est E 0 Fe plus plus Fe égal tominus moins 0.44 volt i 0 de H simplement je suis en H plus parce que H 2 simplement écrire H 2 parce que c'est I do d'échange la densité de courant de la réaction d'hydrogène sur le zinc de surface est un ici. Et puis i 0 zinc sur la surface de zinc à ce point ; maintenant ils auront le potentiel de mélange ceci est E corr et c'est i corr de zinc et à ce point i c égales toi a. De même dans le cas du fer en général, la densité de change de la réaction d'évolution de l'hydrogène est plus élevée. Donc, c'est i 0 de la reaction de l'hydrogène sur la surface du fer et c'est presque sur le même niveau que c'est i 0 de fer sur la surface de fer que theywill have their own mix potential when they are conservée séparément ce cas et ce cas. Donc, ceci est dans le cas de ceci à ce moment là c'est le point i corr thisis E corr et ici nous avons i c égal à i a ou i égal à i c. Donc, à ce point, il n'y a pas de courant net, mais le fer corrode à un taux de i a qui est égal à i corr.Now, de façon intéressante si vous voyez generallyif que vous le tracez sur le même, marquage orles mêmes valeurs Je vois que ce taux de corrosion du fer dans Hcl est un peu plus que le zinc, mais le zinc E 0 est inférieur à E 0 de fer maintenant nous devons les rejoindre. Donc, maintenant, c'est du fer, c'est du zinc maintenant que nous l'avons mis dans Hcl pour la même concentration, maintenant les cingouins? Ce cas vous voyez séparément ceci est également actif, ceci est aussi actif et les réactions thécathodiques ici est H 2 et la réaction de cathode de réaction similaire est en train de se produire ici. Les deux réactions cathodiques sont ici et ici la réaction anodique est et ici elle iszinc plus plus. Mais quand ils sont connectés galiquement, alors qu'arrive-t'il à cet Evansdiagramme? Cela nous dira que l'on se corrode plus et que l'on se corrode diminuer. Maintenant, si je les combine. Ceci est E 0 zinc moins 0.76 volt ceci est Evolt let dire ceci est E 0 plus plus Fe égal à ma 0.44 qui est moins volt et ce point est E 0 H plus H 2 égal à 0. Maintenant ce point se trouve ici, ce point se trouve ici. Donc, maintenant, si je i 0 H 2 sur le zinc c'est i 0 de zinc sur le zinc, je vais changer ce point de point pour que c'est le point. Maintenant, si c'est mon point pour le fer qui est essentiellement le point E0, disons que c'est oui, c'est i 0 H 2 sur la surface du fer, c'est i 0 F e sur la surface de fer. Donc, ils se sont rencontrés à ce point, donc je l'ai mis dans une couleur différente, c'est le point qui est i 0 pour la réaction de l'hydrogène sur la surface de fer. Maintenant, je ne marque que ces points potentiels ou les points E 0 points pour la réaction de demi-cellules individuelles, comme nous l'avons connu à partir de la théorie des potentiels mixtes que la duringpolarisation chaque fois qu'une réaction si sa polarisation cathodique ou anodique fait l'expérience d'une autre réaction de réduction ou de réaction d'oxydation, elle doit être embrayée ou elle doit être ajoutée pour atteindre le potentiel mixte où la densité de courant net doit être égale à 0 ou la densité de courant cathodique totale est égal à la densité totale de cassis anodique. Maintenant, il s'agit d'un, c'est la réaction d'évolution de l'hydrogène et la polarisation, la polarisation cathodique pour la réaction de l'hydrogène sur la surface du zinc et il s'agit de la seconde réaction d'évolution de l'hydrogène sur la surface du fer. Il s'agit donc de deux lignes de cathodicpolarisation, puis à chaque potentiel, nous devons addi­tir ces deux densitiescorrespondants de courant correspondant à ces deux placettes de polarisation. Et puis nous devons obtenir une nouvelle ligne de polarisationso, nous disons cette couleur que je mets le vert bleu.Donc, ceci devient ma ligne qui correspond à i c égale à i c1 plus i c 2, c'est-à-dire, c'est pour celui-ci et c'est pour celui-ci à chaque potentiel. Par exemple, si je considère ce potentiel, alors ce point indique la densité actuelle c à ce point et i c à ce moment. Donc, ce i c est égal de nous dire que c'est Athis is B. So, i c A plus i c B c'est ce que cette ligne a été tracée ; de même quand la ligne de thispolarisation s'étend, une fois qu'elle atteint ce potentiel, il est par l'expérience une réaction plus anodique qui nous laisse dire que je suis en train de mettre 3, donc et ce was4. Donc, 4 et 3, ils sont deux réactifs anodiques quand ces quatre atteignent la valeur polarisée de ce potentiel, alors c'est la réaction d'oxydation de l'expérience qui est aussi polarisant. Donc, de là, si nous continuons cette ligne, nous devons ajouter cette partie aussi. Donc, si je l'ajoute à nouveau avec une couleur verte ou de la couleur bleue, c'est la partie ajoutée, cette ligne noire est la polarisationline pour le zinc et cette ligne bleue est la ligne de polarisation de la polarisation du fer ou de la polarisation anodique, plus la polarisation du zinc, et ici tous les deux sont anodiques. Et à n'importe quel moment dire si je considère ce potentiel à ce potentiel, si je considère ce potentiel et cette valeur nous disons ia k et cette densité de courant particulière laissez-nous dire i a p. Donc, ici c'est un total et celui-ci est i c total aussi, celui-ci aussi i c total égal à i a i a k plus i a p thisis pour le fer c'est pour le zinc. Donc, maintenant, on pourrait voir que cette ligne, celle-ci et celle de ces deux là où ils se rencontrent ce point indique que le nouveau potentialoù i c total est égal à i un total. Donc, c'est le point où ils sont meeting.Maintenant, à ce point i c total égal à i un total quand ils sont combinés. Donc, ce complot est fondamentalement quand ils sont poignardés, ils sont rejoints en fer et le zinc forme un couple galvanisé. Donc, à ce point particulier, voyons ce que sont les densités de currentdensités de corrosion du fer, la densité de courant de fer pour la réaction anodique du fer et la densité de courant correspondant à la réaction anodique pour le zinc, qui peut être facilement fondu. Puisque c'est mon nouveau E corr et ce point est aussi i corr.Now, si je dessre une ligne, si je tire la ligne, ceci devient mon E corr et ensuite ce pointis essentiellement i c pour l'évolution de l'hydrogène sur la surface de fer et ce point est égal à ic de l'hydrogène sur la surface de zinc. De même, puisque ce point particulier de deux points, ce point particulier coupe le, coupait cette ligne et ici il coupe la ligne noire en réponse à cette ligne. Donc, c'est ce qu'ils sont nos deux densités actuelles pour la cathodicpolarisation et, de la même façon, ce point est des boutures sur les lignes d'anodicpolarisation du zinc. Donc, c'est un zinc et ici aussi il coupe la polarisationline de fer. Donc, ça devient un de fer. Donc, si nous les combinons, cette combinaison de ceci et de cette combinaison qui aboutirait à la condition qui est i c total equalto i a total. Il est intéressant de noter que, dès le début, quand ils n'étaient pas connectés, ils étaient immergés séparément dans la solution H c l nous pouvions voir que le taux de corrosion était celui-ci. Donc, ce point est de l'E corr pour le fer et ce point est l'alsoi corr pour le fer avant de se joindre. Donc maintenant, après avoir rejoint le taux de corrosion du fer, la goneto a réduit de cette valeur à cette valeur ; c'est-à-dire, le taux de corrosion de ; la corrosion du fer a diminué lorsqu'ils sont réunis. Et qu'est-ce que le taux de corrosion du zinc? Le taux de corrosion du zinc a en fait augmenté lorsque l'on a combiné le taux de corrosion du zinc à ce moment-là, c'est-à-dire le zinc de la corr lorsque ces derniers n'étaient pas couplés et que c'était la valeur E corr lorsqu'ils n'étaient pas couplés, mais après les couplages, on pouvait voir que le taux de corrosion du zinc était allé à. Ainsi, le taux de corrosion et la valeur de la corrosion à ce point le i a est beaucoup plus élevé que ce qui était ici avant les couplages. Donc, le taux de corrosion du zinc a augmenté. Ainsi, il est intéressant de noter qu'il y a maintenant une autre information avant de coupler le taux de corrosion que la réaction d'évolution de l'hydrogène sur la surface du zinc était à ce point et après le couplage, j'ai pu constater que le taux de réaction de l'évolution de l'hydrogène ou i c sur la surface du zinc est allé jusqu'à ce point. Donc, j'ai pu voir que le taux de corrosion de la désolée, et non la densité de courant thecathodique du taux de corrosion pour la réaction d'évolution de l'hydrogène, est passé de ce point à ce point. Donc, le taux d'évolution de l'hydrogène a diminué, a diminué plutôt sur zincsurface alors que, si je pouvais voir ce qui arrive à la corrosion, ce qui arrive à l'évolution de l'hydrogène sur la surface du fer. La surface de fer est ici le taux d'évolution de l'hydrogène ou i c sur la surface du fer est à ce point et avant de coupler l'évolution de l'hydrogène rateor i c sur la surface de fer était à ce point. Donc, je peux voir que le taux d'hydrogénation a augmenté sur la surface du fer. Il s'agit d'une observation importante, c'est-à-dire que l'évolution de l'hydrogène et la réaction de l'hydrogène sur la surface du zinc ont diminué ou ont diminué, tandis que l'évolution de l'hydrogène sur la surface du fer a augmenté. Ou d'autres façons, puisque l'évolution de l'hydrogène est la réaction cathodique qui se produit sur les deux faces, je peux voir que l'évolution de l'hydrogène de la réaction cathodique est de préférence prise sur la surface du fer. Plutôt que de la surface de zinc et de la surface du zinc, j'ai pu constater que le taux de corrosion du zinc s'est accru, alors que le taux de corrosion du fer a diminué en raison de ce couplage. Ainsi, comme nous l'avons compris avant, si l'on a une réaction cathodique préférable sur une surface que la surface devient cathode et si nous avons de préférence une réaction anodique sur une surface que la surface devient cathode. Donc, ici, l'ironie se révèle être la région de la cathode puisque de préférence l'évolution de l'hydrogène a lieu sur la dissolution de l'anfer ou la dissolution du fer ou la réaction anodique du fer a diminué dans une large mesure. Rappelez-vous que c'est dans l'échelle de log de l'échelle de log i, c'est-à-dire que ce décideur beaucoup parce qu'il pourrait être de l'ordre de 10 à l'échelle de puissance de 2 à 3 de sorte que la zone de thecathode. Ainsi, le fer devient cathodique et depuis que le taux de surface du zinc de l'évolution de l'hydrogène a diminué ; cela signifie que la réaction cathodique est moins importante sur la surface du zinc et que la dissolutionde zinc a augmenté sur la surface du zinc. Donc, ceci devient i zinc devient une zone anodique ou il agit comme anode. Exactement cette situation similaire se produit quand on a une phase de fer, c'est du fer et en plus si je mets une couche de zinc couche de zinc, c'est la couleur rouge est la couche de zinc. Donc, jusqu'à ce que le zinc couvre la surface du fer, il y a une seule réaction qui est la dissolution du zinc. Mais l'effet du zinc sur la corrosion du fer aura lieu chaque fois qu'il y a une ouverture. Disons que c'est l'openingpart, maintenant cette région d'ouverture est essentiellement du fer, c'est du fer et du reste de ce cas d'iszinc. Maintenant, le zinc agirait comme l'anode et le fer agirait comme cathode et dans l'environnement, cette réaction aurait lieu puisque l'environnement est presque neutre et que cette réaction se place sur la cathode puisque le fer agit comme cathode et que la réaction anodique se fait de l'onzinc où le zinc. Ainsi, les dissolfes de zinc et le fer sont protégés becauseof de ce mécanisme et ce mécanisme peut être facilement compris à partir de ce diagramme whichis le diagramme Evans pour la situation combinée. Cette méthode particulière de protection de la surface de fer que nous appelons l'anode sacrificielle dans le zinc devient l'anode sacrificielle et cette protection cathodique sacrificielle. Donc, comme en utilisant l'anode sacrificielle, nous sommes créatingant des surfaces de fer cathode et alors c'est essentiellement que le zinc sacrifié l'ordre itselfin pour protéger le fer, nous appelons cette méthode particulière comme galvanisation. Galvanisation n'isrien, mais le revêtement de zinc plaquant ou de zinc sur la surface du fer, ceci depuis que nous avons parlé de la méthode de protection sacrificielle. Donc, il y a une protection cathodique, on callit la protection cathodique. Et cette protection cathodique fonctionne sur la base de l'envoi de courant négatif à la cathode nous disons si nous avons ce E vers log iand si c'est i 0 pour la réaction cathodique. On peut dire que c'est la polarisation cathodique, c'est la polarisation anodique, c'est le fer et le potentiel qui est le nouveau potentiel ou nouveau potentiel de mélange et c'est le i corrand ce sont les valeurs E 0 correspondantes de 1 et 2.Now, comment puis-je diminuer la diminution du taux de corrosion si j'ai besoin de diminuer j'ai besoin de decreasei a et cette ligne particulière est i a et ceci est i c. Maintenant, afin de faire ça si je vais vers le bas, maintenant c'est mon nouveau point de départ correspondant à la tension est 0 maintenant alors que nous descendons ; thatmeans, si je mets eta pour être négatif, alors je vais descendre, voyons si j'arrive au potentiel que j'ai pu voir et laissez-moi dessiner les deux autres lignes correspondantes. Pour ce cas, c'est la polarisation cathodique, ce cas c'est une dépolarisation anodique, butpuisque ce potentiel est extrême. Donc, ce nouveau potentiel va arriver entre deux potentials.Donc, maintenant, ce point particulier nous permet de dire i c prime et ce point particulier est i aprime et moi si je garde ce potentiel à ce potentiel avec cette surtension négative ou la surtension cathodique, je peux voir que le taux de corrosion qui était initialement héréavant la polarisation, je peux atteindre la nouvelle densité actuelle de cette dissolution du fer atce point ok. Donc, il est en train de diminuer le taux de corrosion de l'ironiquement et intéressant pendant que je suis en train d'envoyer ce courant supplémentaire négatif et alors je n'applique rien, mais i c moins i a et ici i c est supérieur à i a. Donc, c'est le principe de la protection cathodique et vous pouvez le faire en utilisant l'anode sacrificielle par le zinc ou vous la canavez en envoyant un courant négatif à la structure de fer qui doit être protégée cathodique à partir d'une source de courant DC, c'est d c parce que nous devons garder cette surface de fer à la cathodeall le temps maintenant dans le cas de l'anode sacrificielle. Donc, si nous avons ceci est un sol que c'est un sol en dessous du sol nous avons du fer et du zincpiece ils ont besoin d'être connectés, je peux les connecter, je peux les connecter et ensuite laisser ça comme ça. Donc, dans ce cas, en cela devient mon électrolyte cela devient mon anode qui devient ma cathode comme discuté avant et le i c courant va de cela à thisparce que s'il devient cathode en cas de corrosion galvanique, cela devient un terminal positif terminal négatif de sorte que le courant qui est i coule négatif au flux d'électrons. Donc, i c est en train d'aller ainsi, cela signifie que l'électron vient de cette extrémité à ce flux électronique et une fois l'électron vient ici. Donc, ces électrons seront consommés pour la réaction cathodique. Donc, CR est la réaction cathodique et l'électron serait fourni par dissolution du zinc et le courant de ce courant va de cette direction. Donc, ça va passer à travers tout ça, puis revenir comme ça. Ainsi, chaque fois que le courant pénètre dans l'électrolyte de l'ametal, cette zone est la corrosion de la zone et chaque fois que le courant pénètre dans un objet métallique, cette partie est protégée. Donc, c'est ce que cette partie est protégée comme si le courant s'écoulait comme ça tout le temps, puis la surface entière du métal est protégée et par le temps pendant cette période la surface de zinc est en fait corroding.Donc, c'est l'anode sacrificielle. Donc, une autre situation que je pourrais avoir là où j'ai une pièce de fer et c'est une anode auxiliaire, c'est une anode auxiliaire qui ne prend pas de partine pas de réaction plutôt que les réactions anodiques ont lieu sur cette anode auxiliaire. Donc, maintenant, si je me connecte à l'extérieur, c'est en dessous du sol et si je connecte cette extrémité avec une source d'énergie aDC. Donc, et c'est le terminal négatif, c'est un terminal positif. Donc, l'électronime va en fer et le courant est coulant vers cette anode.Maintenant auxiliaire, puisque l'électron arrive ici, c'est-à-dire que j'envoie de préférence i c à la surface de fer. Donc, si j'envoie c à la surface de fer de préférence i c à la surface du fer ; cela veut dire, je vais vers cela ; cela signifie que je vais vers la polarisation cathodique anodique sur la surface de fer. Donc, ça devient la cathode. Ainsi, la réaction cathodique se produit sur ces surfaceet le fer est protégé. Donc, ce processus particulier est appelé la protection cathodique actuelle impressionnée. Donc, maintenant, il y a deux façons de protéger la méthode une par anode de sacrifice et d'autres en utilisant une anode auxiliaire à l'aide d'une source d'énergie DC, et de la source d'énergie whyDC? Tout le temps avec ce fer doit être maintenu comme cathode. Donc, c'est ce qu'il est une source d'énergie DC. Dans le cas de la source d'énergie AC, cette terminalpolarisation change. Donc, une fois elle devient négative une fois qu'elle devient positive.Donc, cette fois le fer devient aussi vulnérable à la dissolution. Maintenant enfin, j'aimerais donner un autre exemple et ensuite, pour cette session en particulier, comme nous l'avons dit, nous pouvons dire que nous avons déjà pu constater que nous avons une polarisation de la concentration, disons. Donc, ce sont essentiellement i max valuei max 1, i max 2, i max 3 et nous avons vu qu'avec une augmentation de vitesse. Donc, si j'augmente la vitesse, je peux voir que le i max augmente, la vitesse augmente i maxaugmentations. Maintenant, si nous avons deux métaux dans un métal nous avons le comportement de polarisation islike ce autre cas le comportement de polarisation est comme ça. Ainsi, c'est-à-dire que, dans deux cas, la vitesse de corrosion varie selon la vitesse de corrosion.Maintenant, on peut voir dans ce cas de métal 1, c'est ce métal 1 et c'est la métal2 et c'est la polarisation qui est le potentiel de corrosion et le taux de corrosion formetal 1. Donc, c'est i corr M 1 et ceci est E corr métal 1 et alors que, en cas de métal2 je ne fais que dessiner les autres lignes, la ligne cathodique et la ligne de polarisation anodique. Dans ce cas, je peux voir quand la vitesse est beaucoup de V 1 let us correspondant à V 1 ,this is V 2 this is V 3 when it is V 1 I could see that the it is découpage at this point. Since that timethis is the point where i a equal to i c ; now if we augmentation the velocity the new mixedpotential is at this point where again i a equal to i c. Maintenant, si vous augmentez plus velocitydavantage à ce particulier V 3, mais je peux voir qu'il ne coupe pas dans cette région de la concentrationpolarisation, je coupe le potentiel de ce potentiel cathodique de polarisationline cathodique à ce point où encore i c égal à i a et i a n'est rien, mais le taux de corrosion. Donc, si j'intrigue en cas de deux métaux ce taux d'iscorrosion, disons que je placerai le taux de corrosion dans le cas du métal 1 si son V 1, V2 ou V 3 n'a pas d'importance parce qu'il coupe tout le temps sur la polarisationpart d'activation de cette ligne de polarisation cathodique. Donc, sa vitesse de corrosion avec la vitesse sera constantone, qu'il s'agisse d'un V 1, V 2 ou V 3 maintenant disons que c'est V 1 ceci est V 2 et ceci est V3 que tout le temps il est le même point de corrosion ou i corr. Dans le cas de la métal2, il s'agit du métal 1 ; dans le cas du métal 2, la situation est peu différente maintenant alors que la vélocité était V 1 le taux de corrosion était à ce point lorsque la vitesse est V 2 le taux de corrosion était à ce point. Et quand la vitesse est devenue V 3, le taux de corrosion est allé jusqu'à ce point et au-delà que si j'augmente la vitesse, il va tout le temps couper la ligne de la cathodicpolarisation à ce point particulier. Donc, ça va devenir constant. Donc, maintenant, en V1, le taux de corrosion est le plus bas. Et puis, ou selon ce diagramme, je sayais que le taux de corrosion est à ce point maintenant V 2 au taux de corrosion a augmenté et puis V 3 encore augmenté et ensuite si nous augmentons la vitesse, elle sera constante. Donc, maintenant, le taux de corrosion est comme ça, maintenant dans ce cas même si vous allez pour V 4. Donc, c'était comme ça. Donc, c'est V 1, V 2, V 3, V 4, mais dans le cas de M 2 le taux de corrosion est comme ceci puisque, ils coupent à différents points en fonction du velocityincrément ainsi que du changement de i max. Donc, c'est un autre comportement qui peut être explainedavec l'aide de la théorie des potentiels mixtes finalement, nous sommes arrivés à la fin et comme nous avons des seenque nous pourrions comprendre la corrosion ou les fondamentaux de la corrosion a deux parties, l'un est définitivement le diagramme de la sonde une autre est la partie cinétique est la thermodynamicénienne. Et en cas de thermodynamique, nous pourrions faire en sorte que nous sélectionnions une zone dans le potentiel d'accès au pH où nous pourrions obtenir de la passivité et où nous pourrions [ gut/get ] getcorrosion ou zone immunitaire. Nous avons donné quelques exemples pour l'exemple du fer et de l'aluminium, si nous avons un pH d'environ 9 en cas d'aluminium qu'il dissout même si l'aluminium est considéré comme étant un métal très passionnant. Mais dans le cas du fer ifwe aller au-delà d'environ 13 pH, il pourrait y avoir une possibilité de dissolution, c'est-à-dire le cas de la merde de béton les barres d'armature le pH est maintenu autour de 12,5 à 13 autour de ce niveau. Donc, c'est ce que le fer reste toujours dans un état passivé, mais si nous avons de l'aluminium, si nous augmentons le pH à 13, alors l'aluminium se corrode définitivement. Donc, c'est une partie, l'autre partie est cette théorie du potentiel mixte ainsi que les complications associées, ainsi que la non complication que je dirais. L'associatedequationsable alors enfin, comment nous pourrions analyser certains de l'événement de corrosion à partir de la base d'Evansdiagramme ceux qui sont déféqués dans cette corrosion particulière one.Donc, c'est pour la corrosion I part et dans la corrosion II qui sera repris dans le futur futurenear je dirais où nous allons prendre une passivation, vous connaissez la passivationhappenswhenwe go foranodique polarisation ou soit une polarisation anodique élevée. Et nous allons essayer de comprendre les événements de la corrosion sur la base de la passivation et de la théorie du potentiel mixte, nous considérerons aussi certains des événements pratiques de la corrosion comme les dommages de cavitation de, alors nous envisagerons aussi une corrosion à haute température, principalement une partie d'oxydation. C'est ça, merci.